en bref

En bref #104 – barrage malause

Barrage de Malause : le contournement piscicole prend forme

© EDF

Premier ouvrage lorsqu’on remonte la Garonne depuis l’océan, le barrage de Malause d’une hauteur d’une dizaine de mètres, constitue un obstacle infranchissable pour les poissons grands migrateurs (saumon, truite de mer, alose, lamproie, anguille…). L’aménagement est évalué à 7.2 M€, co-financé par EDF (4.4 M€) et l’Agence de l’eau Adour-Garonne (2.8 M€). 

Concrètement, le projet consiste à créer en rive droite une passe de contournement de 450 mètres, aménagée de façon à reconstituer au mieux des écoulements favorables à la circulation des poissons. Un système de comptage intégré permettra d’assurer le suivi du passage des espèces toute l’année. L’ensemble du chantier sera livré fin 2021.

Au-delà de ces travaux impressionnants, une réflexion plus large va être conduite dans le cadre d’un partenariat élargi avec les collectivités (dont le conseil départemental du Tarn et Garonne) et les acteurs locaux sur le tronçon de la Garonne entre Golfech et Malause, court-circuité par le canal d’amenée vers l’usine hydroélectrique de Golfech. Cette réflexion visera à concilier une restauration écologique de la Garonne sur près de 15 km avec les usages actuels, mais aussi le développement de sports de pagaie par exemple.