en bref

En bref #100 Services environnementaux

Paiement pour services environnementaux : un franc succès sur le bassin Adour-Garonne !

lacDans le cadre du plan biodiversité du 4 juillet 2018, l’agence de l’eau Adour-Garonne a construit, en partenariat avec les Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, les services de l’Etat, les Chambres d’agriculture et les associations de protection de l’environnement, un dispositif spécifique au bassin Adour-Garonne pour expérimenter l’attribution de paiements pour services environnementaux. L’Agence y  consacrera 3 à 5 M€ par an de 2019 à 2021.

Par ce dispositif, l’Agence souhaite reconnaître la qualité de pratiques et des exploitations, lorsqu’elles apportent des services à la société et contribuent à préserver l’environnement au-delà des exigences réglementaires. La méthode de calcul retenue permet d’évaluer le niveau des services rendus grâce à un diagnostic des exploitations reposant sur trois critères : maintien des prairies permanentes et allongement des rotations culturales, réduction des usages des pesticides et des fertilisants minéraux, préservation des infrastructures agroécologiques.

Pour cette première phase de l’expérimentation, et grâce à la mobilisation de tous, l’agence de l’eau a attribué 2,4 M€/an de PSE pour 385 exploitations couvrant près de 29 000 ha de SAU. Elle est donc la première en France à avoir pu attribuer des PSE selon le cadre donné par le plan biodiversité.

Une grande réussite, donc, pour ce dispositif expérimental de reconnaissance d’une agriculture de qualité qui protège l’eau, les sols, les milieux et la biodiversité sur nos territoires.