l'évènement

Evénement #99

Eau potable : un enjeu sanitaire permanent à relever pour notre santé

Issue majoritairement des captages d’eau souterraine, l’eau pour la consommation humaine doit respecter des exigences de qualité. Celles-ci font même de l’eau le produit alimentaire le plus surveillé et contrôlé, permettant à une très large part de la population d’avoir accès à une eau distribuée saine. Pourtant, la ressource à partir de laquelle est produite l’eau potable fait face à des pressions – notamment des pollutions ponctuelles, diffuses –  et suscite des interrogations récurrentes quant à sa qualité.

Un patrimoine national conséquent

© Samopauser/Fotolia

En France, la production et la distribution de l’eau du robinet reposent sur l’exploitation de plus de :

  • 33 200 captages (dont 1 000 jugés prioritaires),
  • 16 700 stations de production d’eau potable,
  • 990 000 km de réseau.

Des normes à respecter : que fait-on pour l’eau potable ?

Depuis l’origine du prélèvement (captage), en passant par l’usine de potabilisation et le réseau de distribution, jusqu’au robinet, le traitement de l’eau et ses contrôles garantissent une eau de qualité, en quantité suffisante.
L’eau consommée chaque jour en France doit répondre à de très nombreux critères de qualité sanitaires ou environnementaux. Les paramètres contrôlés dans l’eau du robinet sont de deux types :

  • les limites de qualité, impératives, qui concernent des substances pouvant avoir une répercussion sur la santé,
  • les références de qualité, qui sont des indicateurs reflétant le bon fonctionnement des installations de production d’eau potable.

Ces contrôles de qualité et de conformité sont réalisés par les entreprises concessionnaires, mais aussi par les Agences régionales de santé (ARS) et sont suivis d’actions pour résorber les non conformités. En 2017, 18,5 millions de prélèvements officiels ont été effectués sur tout le territoire (La qualité de l’eau du robinet en France – Synthèse 2017, ARS).

Améliorer la connaissance sur des pollutions émergentes

De nombreuses études sont menées, afin de disposer d’une meilleure connaissance sur certains polluants, leurs impacts sanitaires et écotoxicologiques, les moyens de les surveiller et de  les éradiquer.
En Adour-Garonne, trois projets innovants* liés au suivi et au traitement des micropolluants urbains soutenus par l’Agence sont particulièrement stratégiques :

  • Projet SMS (séparation des micropolluants à la source) à Portet-sur-Garonne,
  • Projet REMPAR (réseau micropolluants du bassin d’Arcachon) porté par le syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon,
  • Projet REGARD (réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise) porté par Bordeaux Métropole.

L’apparition de nouvelles substances potentiellement très nuisibles et l’importante mutation de nos modes de vie engendrent de nouveaux polluants organiques ou minéraux dans l’eau. Pour contrer cette tendance, la préservation à long terme de l’eau potable nécessite un indispensable changement de nos pratiques.

Face à la présence de plus en plus massive de ces substances dans l’eau, un travail de fond est à intensifier afin de faire évoluer l’usage domestique :

  • des détergents,
  • des cosmétiques,
  • des médicaments.

Y a-t-il pour autant des risques sanitaires liés à l’eau potable, notamment du fait des pollutions émergentes ? Cette interrogation sera largement débattue lors du Safe Water Summit.

Repères (source Ministère de la Santé, 2017)

  • 92,5 % de la population a été alimentée en permanence par de l’eau respectant les limites de qualité réglementaires pour les pesticides.
  • 97,8% de la population a été alimentée par de l’eau conforme aux limites de qualité réglementaires pour les paramètres microbiologiques.
  • 99,4 % de la population a été alimentée par une eau dont la qualité respectait en permanence la limite de qualité de 50mg/L, fixée par la réglementation pour les nitrates.

*Projets retenus dans le cadre de l’appel à projets national « Innovation et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines »