en bref

En bref #99 – PGSSE

Les plans de gestion de sécurité sanitaire de l’eau (PGSSE) : vers une préservation durable de l’alimentation en eau potable

La démarche « PGSSE » : une approche globale pour avoir la garantie d’une eau du robinet de qualité

Les PGSSE font partie des recommandations de l’OMS. Ils sont aussi inscrits dans le PNSE (plan national santé environnement) et déclinés plus localement dans les PRSE (plans régionaux santé environnement).

Démarche préventive qui vise à prévenir tous risques de non-conformité aussi bien en qualité qu’en quantité, le PGSSE s’appuie sur une étude de dangers et sur la définition d’un plan d’actions adapté se déclinant sur l’ensemble du système de production et de distribution d’eau. Il doit  être organisé et suivi, avec une hiérarchisation et une planification dans le temps des actions à conduire, et une évaluation régulière de l’efficacité de ces actions.

Les bénéfices attendus de cette démarche sont nombreux et de différentes natures (sécurité sanitaire et quantitative, adaptation au changement climatique, anticipation des situations de crise…).

Des rendez-vous à ne pas manquer dans chaque département

Les communes, les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) ou les syndicats de distribution d’eau potable sont incités à mettre en œuvre les PGSSE avec, sur le bassin, l’accompagnement des  Agences régionales de santé (Nouvelle Aquitaine et Occitanie) et de l’agence de l’eau.
Des réunions d’information ont d’ores et déjà été organisées sur le territoire de Nouvelle Aquitaine ; elles  se poursuivent par des journées de formation. En Occitanie, des réunions d’information se dérouleront d’ici la fin d’année 2019 et tout au long de l’année 2020. Les collectivités qui le souhaitent pourront être appuyées dans leur démarche par l’ARS avec notamment des sessions de formation et un suivi personnalisé.
Collectivités en charge d’eau potable : n’hésitez pas à contacter vos ARS locales pour en savoir plus.