L'édito

Edito #99

Guillaume Choisy, Directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne

« Safe Water Summit : Venez débattre le 18 novembre à Toulouse »
L’interaction permanente entre l’eau et l’homme fait de la pollution un enjeu majeur aux conséquences multiples. Si l’eau que nous consommons au quotidien subit des contrôles et des traitements rigoureux pour satisfaire les normes sanitaires, l’importante mutation de nos modes de vie engendre l’apparition de nouveaux polluants organiques et minéraux dont les effets sur la santé de l’homme sont souvent encore méconnus.

Existe-t-il des risques sanitaires liés aux résidus médicamenteux que l’on retrouve à faible dose dans l’eau ? Quels sont les impacts de ces substances et pouvons-nous réduire notre empreinte sur l’eau ? Quelles conséquences le changement climatique aura-t-il sur la quantité d’eau disponible et sur sa qualité ? Face à ces menaces, faut-il adapter notre système de production et de distribution d’eau potable, faire évoluer nos pratiques, modifier nos modes de vie et de consommation ?

© Pierre Barthe / agence de l’eau Adour-Garonne

Soucieux de mieux comprendre – pour mieux anticiper – les conséquences éventuelles de l’eau sur la santé de l’homme, l’agence de l’eau et le comité de bassin Adour-Garonne, avec l’appui du Conseil scientifique, soumettent au débat cette problématique qui revêt une dimension particulière dans un territoire où, à l’horizon 2050, le déficit hydrique représentera la moitié de notre consommation annuelle.
Afin d’envisager la relation complexe entre la santé de l’homme et la santé de l’eau, l’agence de l’eau organise le 18 novembre 2019 à Toulouse, sous le haut patronage du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, et du ministère de la Santé, et en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé, un sommet entre science et société pour faire un état des lieux, esquisser des solutions et proposer des pistes d’action.
Les liens « eau et santé » et le rôle des pouvoirs publics seront interrogés dans le cadre d’un Sommet en deux temps :

  • Une journée scientifique, de 10h à 16h30, au cours de laquelle des experts présenteront l’état des connaissances.
  • Un rendez-vous grand public, de 16h30 à 20 h, réunissant scientifiques, élus, professionnels, représentants du monde industriel, agricole, associatif, pour aborder notamment la question de l’incidence des pesticides et celle des polluants urbains pour la santé de l’eau et celle de l’homme.

La navigatrice Isabelle Autissier, et Jean-Louis Etienne, médecin et explorateur, seront les grands témoins de cette manifestation. Les participants pourront à cette occasion poser leurs questions via une rubrique dédiée sur internet pour une plus grande interactivité.

Je veux ici saluer les personnalités de tout premier plan dont la participation à ce Sommet est un gage de qualité du débat public. Universitaires et chercheurs (INRA, CNRS…), représentants de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), des Agences régionales de santé, décideurs nationaux, industriels de l’eau et de l’agroalimentaire. Egalement les présidents de syndicats et d’associations, la présidente de la FNSEA, le Président de France Nature Environnement, l’Administrateur fédéral UFC Que Choisir, les lanceurs d’alerte, et autres acteurs majeurs du monde de l’eau : tous ont accepté de nous honorer de leur présence à Toulouse et je les en remercie. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, conclura ce Sommet aux côtés de Martin Malvy, président du comité de bassin Adour-Garonne.

Souhaitant vous voir nombreux à participer à cet événement d’intérêt majeur pour notre Bassin, je vous invite à diffuser l’information largement à vos réseaux.

 Inscription gratuite sur www.safewatersummit.com