en bref

En bref #99-2

Un exemple de gestion intégrée des eaux pluviales à Aurillac

Le site de la Cité HLM de La Montade à Aurillac (Cantal), géré par l’Office Public de l’Habitat du Cantal (Cantal Habitat), fait actuellement l’objet d’un projet de gestion alternative des eaux pluviales.

© BE ATM

Les eaux pluviales de la résidence sont actuellement rejetées au réseau d’assainissement sans aucune régulation de débit, contribuant ainsi aux risques de saturation des réseaux et aux rejets d’eaux polluées dans le milieu naturel lors d’évènements pluvieux même de faible ampleur.

La commune d’Aurillac appartenant au périmètre de la CABA (Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac) compétente pour l’assainissement, a fait réaliser en 2018 un schéma et un zonage des eaux pluviales. L’étude s’est achevée en janvier 2019 par la validation du zonage pluvial. La surface du projet est de 48 000 m² dont 8 200 m² de bâtis et 18 000 m² de voiries. L’objectif est d’infiltrer les eaux pluviales des bâtis et de la voirie par la mise en place de noues et de bassins d’infiltration. Le réseau d’assainissement interne à la cité sera transformé en réseau pluvial afin de recevoir le trop plein des noues et bassins lors d’événements supérieurs à la pluie décennale, avec comme exutoire la rivière de la Jordanne.
En parallèle, Cantal Habitat pose un réseau eaux usées directement raccordé à celui de la CABA. Le projet d’aménagement permet de supprimer l’apport de 1 300 m3 d’eaux pluviales dans les réseaux de la CABA pour une pluie d’occurrence décennale.
L’opération représente un montant de 2,5 M€ dont 1,3 M€ affecté à la gestion intégrée des eaux de pluie, et bénéficie d’une aide de 656 000 € de l’Agence et de l’expertise technique de ses services.