l'évènement

Evénement #98 contrats de progrès

Contrat de progrès : aller vite dans notre engagement commun à investir pour l’eau

Partager des objectifs communs et des priorités d’intervention autour de la ressource, adaptés aux enjeux locaux, et favoriser l’investissement pour l’eau. La philosophie des contrats de progrès, issus des conclusions des Assises de l’eau d’août 2018, n’a pas varié.

Une dizaine de contrats signés d’ici fin 2019

Ces contrats peuvent aussi bien concerner les Départements que les Métropoles. En Adour-Garonne, les métropoles de Toulouse et Bordeaux signeront prochainement leur contrat de progrès co-construit avec l’Agence. La plupart des Conseils départementaux renouvelle leur engagement aux côtés de l’Agence. Ainsi une dizaine de contrats de progrès sera signée d’ici la fin de l’année. Le bassin Adour-Garonne est en pointe sur ces partenariats  pluriannuels, signés jusqu’en 2024. C’est tant mieux ! L’Agence travaille d’arrache-pied à la signature rapide de ces contrats de progrès. L’ambition ? Tout simplement ne pas perdre de temps pour mieux déployer les stratégies de collaboration visant à atteindre le bon état des eaux en Adour-Garonne.

Appuyer les investissements consentis, aiguiller efficacement les interventions

Les défis à relever sont multiples et importants, qu’il s’agisse de :

  • la lutte contre les pollutions,
  • l’alimentation en eau potable,
  • la gestion quantitative,
  • la restauration des milieux et leur connaissance,
  • le suivi de la qualité des eaux.

Chacun des partenaires, Agence comme Département ou Métropole, mettra des moyens financiers pour soutenir les interventions décidées et appuyer les investissements consentis.
Chaque année, un point d’étape sera établi, pour dépasser les difficultés et aiguiller efficacement les interventions, conformément au cadre propre de chaque contrat de progrès. Il ne nous faut pas baisser la garde : la mobilisation commune pour l’eau le nécessite, l’exige.