en bref

En bref #95 étude causse méjean

Du nouveau sous le Causse Méjean

Le Parc national des Cévennes et le BRGM ont lancé fin 2016 une grande étude hydrogéologique du causse Méjean, avec l’aide financière de l’agence de l’eau Adour-Garonne, de la Région Occitanie, et la participation des comités départementaux de spéléologie de la Lozère et de l’Aveyron.

Yannick Manche, Parc national des Cévennes

Elle répond très concrètement à l’un des 6 enjeux du SAGE du Tarn Amont, qui décline différentes dispositions pour gérer durablement les eaux souterraines karstiques. Prévue pour durer quatre ans, elle vise à bien connaître le fonctionnement des eaux souterraines de ce vaste plateau calcaire. Des bulletins d’information semestriels font régulièrement le point des avancées de l’étude.

Le dernier bulletin qui vient d’être publié bouscule les certitudes que l’on pouvait avoir sur les circulations souterraines sous le Causse, parfois fondées sur des résultats incertains ou sur des hypothèses. Grâce à la participation des spéléologues, l’injection de colorants a été possible jusqu’à 400m de profondeur sous le Causse. Les limites des bassins d’alimentation sont ainsi révisées sur des bases solides, en cohérence avec les conclusions des volets géologiques et géomorphologiques de l’étude. On attend désormais impatiemment les prochaines conclusions issues de l’interprétation des débits et de la chimie de l’eau.

La dernière newsletter consacrée au Causse Méjean