en bref

En bref #94 Dordogne 2050

Des ateliers territoriaux Dordogne 2050 

Dordogne 2050 est un exercice de prospective territoriale mené sous la maîtrise d’ouvrage d’EPIDOR (Etablissement Public Territorial de Bassin de la Dordogne) avec l’aide de l’Agence, du CGET et d’EDF.

DR

Il part du constat qu’eaux et territoires constituent un « système » dont l’avenir dépend du réchauffement climatique mais aussi des évolutions démographiques ou encore des choix économiques régionaux. Dans ce contexte, Dordogne 2050 repose sur trois temps forts. Le premier est celui du diagnostic prospectif à l’échelle des 24 000 km² du bassin versant. Présenté sous la forme d’un atlas des enjeux, le diagnostic a été dévoilé en juillet 2018 aux Eyzies et il est disponible en libre accès sur le site www.dordogne2050.fr.

La deuxième étape consiste à débattre de possibles « projets démonstrateurs » au printemps prochain lors d’ateliers territoriaux, ouverts à tous. La troisième a pour but d’esquisser un « plan-guide » d’adaptation, qui précisément s’appuie sur ces projets qui doivent faire la démonstration que l’eau est moins un « problème » qu’une source d’innovation et de développement pour les territoires. Préalablement aux ateliers, un questionnaire destiné aux acteurs de l’eau, de l’environnement et de l’aménagement a été lancé auprès 2300 personnes : début février 630 personnes avaient déjà répondu !

Les résultats montrent, comme les enquêtes réalisées sur le terrain un an plus tôt auprès des acteurs territoriaux, combien ces derniers sont conscients des effets multiples du réchauffement climatique sur les milieux aquatiques. Les résultats suggèrent aussi que l’érosion de la diversité biologique, les probables problèmes d’eau potable et l’avenir des activités économiques (agriculture, tourisme…) sont au centre des préoccupations locales.