A lire #86

Aider aux continuités écologiques et à la biodiversité nocturne : La Région Nouvelle-Aquitaine a lancé cet appel à projets lancé à destination des collectivités et gestionnaires. Objectif : valoriser les travaux en faveur de la préservation, la restauration ou la création de continuités écologiques pouvant contribuer à la biodiversité nocturne. Ouvert jusqu’au 30 juin.
lien

Consultation du public sur le projet de révision de la délimitation des zones vulnérables aux nitrates sur le bassin Adour-Garonne : La délimitation des zones vulnérables aux nitrates d’origine agricole est régulièrement révisée. Le public peut consulter le projet et s’exprimer sur celui-ci, jusqu’au 30 juin.
lien

Trophées 2018 de la Réserve de biosphère du bassin de la Dordogne : L’établissement EPIDOR, coordinateur de la Réserve de biosphère du bassin de la Dordogne, organise jusqu’au 15 août 2018 un appel à candidatures pour lister des projets, démarches ou initiatives remarquables dans les domaines de l’alimentation et de l’agriculture.
lien

Natura 2000 sur la Garonne en Occitanie, s’informer : Le premier numéro de la lettre d’informations « Natura 2000, Garonne en Occitanie » vient d’être diffusé par le SMEAG, avec notamment le détail de l’animation du site jusqu’à 2020.
lien

Quid des micropolluants dans les eaux urbaines : L’ouvrage intitulé « Que sait-on des micropolluants dans les eaux urbaines ? compile les connaissances sur le sujet, en s’appuyant sur les travaux des trois observatoires en hydrologie urbaine (OPUR à Paris, OTHU à Lyon et ONEVU à Nantes). Celui-ci est réalisé par l’association ARCEAU-IDF, avec le soutien de l’AFB.
lien

L’eau potable en France, entre factures et fractures : ouvrage de David Colon et Jean Launay, président du Partenariat Français pour l’Eau et du Comité national de l’eau, qui démontre que l’eau du robinet abondante, disponible et peu coûteuse, n’est pas un acquis définitif. Le livre propose un mécanisme de solidarité territoriale pour les générations à venir.
lien

8ème rapport mondial sur le développement de l’eau : L’Unesco vient de publier le WWDR2018, intitulé « Les solutions fondées sur la nature pour la gestion de l’eau ».
lien

Deuxième édition du prix du génie écologique : L’objectif de ce prix est de valoriser les projets de génie écologique afin de mettre cette filière en visibilité et de favoriser son développement. Il permettra également de montrer que le génie écologique peut répondre à de nombreux enjeux opérationnels. Candidatures jusqu’au 30 juin 2018.
lien