en bref

En bref : #71 – 3 plan d’action Rance et Célé

Nouveau plan d’action pour la Rance, le Veyre et le Célé

breve-pat-rance-cele

Un point d’accès direct à un cours d’eau, pour les animaux – crédit : DR

Le syndicat mixte du bassin de la Rance et du Célé (SMBRC), situé dans le Lot et le Cantal, pilote un programme d’action territorial (PAT) afin de réduire les pollutions agricoles dans les cours d’eau. L’Agence en est le principal financeur.

Ce nouveau « PAT Rance Veyre Célé 2017-2021 », d’un coût de 4,3 millions d’euros (dont 2,6 millions, financé par l’agence de l’eau Adour-Garonne), vise à reconquérir le bon état écologique de certains cours d’eau et pérenniser les sites de baignade de la vallée et certains captages AEP en rivière, considérés comme prioritaires. Concrètement, ce programme devrait concerner jusqu’à 650 exploitations agricoles volontaires, entre 2017 et 2021. La suppression de 300 accès directs aux cours d’eau pour les animaux est planifiée, de même que la plantation de 18 kilomètres de haies, la mise en place de 152 ha de bandes enherbées, la conversion de douze exploitations à l’agriculture biologique et le maintien de dix autres.

Impliquant le syndicat mixte du bassin et les chambres d’agriculture du Lot et du Cantal, ce programme fait suite à un premier programme de réduction des pollutions, entre 2008 et 2015.

http://www.smbrc.com/