en bref

En bref : Des pistes pour imaginer le littoral de demain

Des pistes pour imaginer le littoral de demain

breve-imaginer-le-littoral

Cité du Bassin – Site de l’île aux oiseaux, Thibaut Chaliez, 2016

Les résultats de l’appel à idées « Littoral de demain » lancé par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, ont été présentés.

Quels seront les visages du littoral français, à horizon 2070, et nos manières de l’envisager et de s’adapter ? L’ambition de ce premier appel à idées – l’une des 40 mesures préconisées dans le rapport sur le trait de côte – a donné lieu à une forte mobilisation. Trente dossiers ont été retenus, 15 en provenance d’étudiants (ou groupe d’étudiants), 3 de professionnels, 6 d’associations, 2 de scolaires (collège et primaire) et 4 de particuliers. La Nouvelle Aquitaine (12) est particulièrement représentée. Cinq projets concernent notamment Capbreton (l’un des quatre territoires partenaires), dont quatre issus de travaux réalisés par les étudiants paysagistes de 3ème année de l’École nationale supérieure d’architecture de Bordeaux, en partenariat avec les étudiants du master du IATU (Institut Aménagement Tourisme Urbanisme) de Bordeaux Montaigne, avec le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Littoral Aquitain et la ville de Capbreton. Un autre projet évoque l’avenir de la Pointe du Médoc d’ici 2200, tandis qu’un autre imagine une « Cité du Bassin », à Arcachon, en plein milieu du bassin.