l'interview

interview

Mathilde André, présidente de l’association Demain Deux berges

DR

L’association réunissant une centaine de professionnels de la gestion des milieux aquatiques du bassin Adour-Garonne, propose un colloque les 30 et 31 mai à Argelès-Gazost, intitulé « La gestion post-crue et son anticipation ». L’événement est soutenu par l’Agence.

1 / Quelle est l’origine de cet événement ?

En échangeant sur nos forums, un vrai besoin de réflexion sur ce sujet de la gestion post-crue a émergé. Les crues de 2012, 2013 et 2014 dans le Sud-Ouest ont été évidemment des révélateurs. Après le tumulte et l’urgence de l’action, beaucoup de techniciens ont voulu échanger sur les procédures et les pratiques, afin d’être associés au mieux à tout cela. L’idée est d’être plus efficace, en conjuguant le respect de l’hydromorphologie des cours d’eau aux aménagements d’urgence.

2 / Comment se positionnent les gestionnaires de rivière, alors que le contexte évolue ?

Le colloque va permettre de poser les choses, de décortiquer qui prend la main, qui fait quoi et comment cela s’articule. Elus et techniciens vont témoigner. C’est important car il y a la perspective de la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (GEMAPI), qui va donner aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre la responsabilité de l’aménagement des cours d’eau. Libres à eux, ensuite, d’en déléguer tout ou partie.

Les financeurs incitent à cette délégation par bassin versant. Il faut être clair sur les enjeux et préparer tout le monde.

3 / Deux visites de terrain sont prévues, en quoi sont-elles intéressantes ?

Ces sites ont connu des événements importants (Barèges et lac des Gaves). Techniciens et élus locaux vont être présents pour nous expliquer comment ils ont géré et décidé des aménagements. Ils vont sûrement donner des clés pour que les acteurs se coordonnent mieux.

http://www.demain-deux-berges.fr/2016-30-et-31-mai-la-gestion-post-crue-et