en bref

En bref BAG’AGES, l’agroécologie au révélateur

BAG’AGES, l’agroécologie au révélateur

Champ de colza en fleur dans le Gers

Pierre-Barthe-AEAG

Le projet de recherche BAG’AGES (Bassin Adour-Garonne : quelles performances des pratiques AgroécologiquES ?) vient d’être lancé, sous l’impulsion de l’agence de l’eau Adour-Garonne. Objectif : mesurer l’efficacité et les avantages des pratiques agro-écologiques dans la gestion des flux d’eau et l’amélioration de sa qualité.

Le projet, de 5 ans, est piloté par l’INRA et son UMR Agroécologie-Innovation-teRritoires (Toulouse-Auzeville). Une vingtaine de partenaires est associée*. Complémentaire du programme de développement autour de l’agroforesterie – Agr’Eau – le projet BAG’AGES va tester 4 types de pratiques : allongement des rotations, utilisation des cultures intermédiaires multi-services, simplification du travail du sol et agroforesterie. En mobilisant l’expérimentation en parcelles agricoles et la modélisation, ces travaux vont permettre d’évaluer les effets de ces pratiques sur la gestion quantitative et qualitative de l’eau à l’échelle de la parcelle et du bassin versant. Des enquêtes dans des exploitations mettant déjà en œuvre ces pratiques vont permettre d’en mesurer les performances agro-environnementales et technico-économiques.

* L’Agence, qui finance 50 % de ce projet de 5 millions d’euros, compte de nombreux partenaires : UMR Agir (Toulouse), UMR system (Montpellier), Cesbio (Toulouse), EI-Purpan (Toulouse), Irstea (Bordeaux), UMR sas (Rennes), LRSV (Toulouse), UMR cosys (Versailles-Grignon), Arvalis (Baziège), Creab (Auch), Solagro (Toulouse), Afaf, Agrod’OC, Chambres d’Agriculture (LR-MP, ALPC, 31, 32, 46, 81 et 82), Maïsadour, GAB 32.

http://www.toulouse.inra.fr/Toutes-les-actualites/Programme-de-Recherche-BAGAGES