numéro 3

Imprimer Newsletter instances #3

Si vous ne visualisez pas correctement cet email, cliquez ici.

Comité de bassin Adour Garonne : Lettre d'information #3
Édito du président
photo Martin Malvy

Martin Malvy,
président du comité de bassin Adour-Garonne

''

« Le changement climatique : s’adapter ou disparaître »

En réponse à ce qu’il est maintenant convenu d’appeler « l’urgence climatique », nous avons décidé en mai 2016 de lancer l’élaboration d’un « Plan d’adaptation au changement climatique » pour le Bassin Adour-Garonne. Vous avez adopté ce Plan en Comité de bassin du 2 juillet, et nous ne pouvons que nous en féliciter.

La qualité et l’opérationnalité des travaux qui ont été menés en concertation avec les différentes composantes du Comité, ses partenaires professionnels et citoyens, les services de l’Etat et ceux de l’Agence, méritent d’être saluées. Et il nous faut remercier celles et ceux qui, venant d’horizons divers, ont débattu et conclu avec le sens de l’intérêt général.

Le climat change. Nous le constatons tous les jours d’un point à l’autre de la planète. Catastrophes répétées, réchauffement. Au-delà des hommes, faune et flore en danger, disparition d’espèces, allongement des périodes d’étiage quand ce n’est pas submersion ou assèchement des cours d’eau. Plus personne ne le conteste. La planète va mal et nous avec.

En Adour-Garonne nous serons tous affectés. Si nous ne changeons rien à nos modes de vie, de production et de consommation, aux politiques d’urbanisme et de transport, celles et ceux qui seront là dans 30 ou 40 ans seront confrontés à l’insupportable. Les quantités d’eau dont ils disposeront ne seront plus que 50% de ce que, tous secteurs confondus, nous consommons aujourd’hui.

Le Plan d’Adaptation identifie les incidences auxquelles il convient de se préparer et propose des actions pour limiter les effets du réchauffement à l’échelon local. Il livre aux gestionnaires et citoyens du territoire des perspectives ciblées. Agir est urgent. Il ne faut pas se leurrer. La compétition pour l’accès à l’eau sera sévère, conflictuelle. Le problème sera quantitatif, mais s’imposeront dans le même temps et progressivement des méthodes de traitement plus coûteuses, parce que la qualité de l’eau elle-même sera mise en cause par le réchauffement et la raréfaction dont l’impact se répercutera sur les écosystèmes aquatiques et la chaîne de la biodiversité.

Tout ceci nous avons le devoir de le dire. Mais aussi d’assortir le discours de la manière avec laquelle nous serons collectivement en mesure de répondre. Pas dans 10 ans. Demain. Ce Plan éclaire et suggère. J’espère qu’il inspirera les politiques régionales et locales et convaincra ceux qui haussent les épaules et se désintéressent du sujet parce que l’irrémédiable se produira quand ils ne seront plus là, ou ceux qui s’inclinent devant l’épreuve, tout simplement parce qu’ils l’estiment hors de portée.

Nous n’avons pas le droit de raisonner comme ceux-là. Mais le devoir de dire haut et fort, partout, y compris au sommet de l’Etat comme nous l’avons fait avec Carole Delga, Présidente de la région Occitanie et Alain Rousset, Président de la région Nouvelle-Aquitaine, qu’il est grand temps de sonner la mobilisation générale.

Le changement climatique, cela se résume ainsi : s’adapter ou disparaître.

Martin Malvy





Comité de bassin.

19 septembre
Comité de bassin et conseil d’administration.
Le comité de bassin se réunira à Bordeaux pour donner un avis conforme sur le 11° programme ainsi que les taux de redevances. Le conseil d’administration adoptera le programme après avis conforme du comité de bassin.

Conseil scientifique.

25 septembre
Conseil scientifique.
Le conseil abordera notamment le suivi de la mise en œuvre du Plan d’adaptation au changement climatique et l’organisation d’un futur Séminaire Eau et santé.

Conseil d'administration.

8 octobre
Conseil d’administration.
Le conseil examinera les modalités d’aides du 11° programme.

Planification

9 octobre
Commission planification.
La Commission examinera le projet de révision des zones vulnérables et le suivi du SDAGE PDM 2016-2021, ainsi que la préparation du SDAGE-PDM 2022-2027.

Commission programme finances et evaluation.

16 octobre
Commission Programme Finances et Évaluation.
La commission préparera le budget 2019.

conseil d'administration

12 novembre
Conseil d’administration.
Le conseil d’administration étudiera le deuxième budget rectificatif 2018, ainsi que le budget 2019.

RETOUR SUR

Assises de l’eau Adour-Garonne : Edouard Philippe dévoile les mesures

actualité


 En savoir plus

Le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé le 29 août les premières mesures issues des Assises de l’eau, dont la première phase, annoncée par le président Emmanuel Macron au Congrès des maires, s’est achevée fin juillet. Elles s’articulent autour de quatre priorités.

L’expérimentation de la tarification sociale étudiée au CNE

actualité


 En savoir plus

Sur notre bassin 5 collectivités ont expérimenté ce dispositif. Il s’agit de : la régie des eaux de Bayonne (64), le syndicat du Marensin (40), St Paul les Dax (40), la ville de Castres, Bordeaux Métropole.

Bernard Legube « Les décisions d’adaptation sont prises en ayant sans cesse à l’esprit le principe d’unicité de la ressource »

actualité

 En savoir plus
Le déséquilibre hydrologique actuel entre besoins et ressources est estimé entre 200 et 250 millions de m3.

 

FOCUS

Conseil Scientifique : des travaux qui éclairent la décision

Constitué d’une vingtaine de chercheurs pluri-disciplinaires, le Conseil scientifique (CS) joue un rôle important pour alimenter la réflexion et éclairer les travaux du Comité de bassin et de l’Agence.


> Lire la suite

focus

« Eau et changement climatique, adaptons-nous ! Une journée, des solutions »
Colloque interagences sur le changement climatique : 15 novembre à Lyon

Les comités de bassin ont déjà ou vont adopter leur plan d’adaptation au changement climatique sur leur bassin. Tous proposent des mesures concrètes pour rendre les territoires résilients.
Ces initiatives ont démontré l’importance du sujet pour l’ensemble de la politique de l’eau: gestion quantitative de la ressource, qualité de l’eau et des milieux aquatiques, prévention des inondations, etc.
Elles ont recueilli un écho très favorable auprès des membres des instances de bassin et de leurs partenaires lors des débats.


> Lire la suite

focus

Accès à l’extranet



instances.eau-adour-garonne.fr

Pour vous désinscrire de la liste des destinataires, cliquez ici.